platonisme


platonisme

platonisme [ platɔnism ] n. m.
• 1672; de Platon
1Philosophie de Platon et de ses disciples, caractérisée par la conception métaphysique de la beauté et de l'amour. Le platonisme est un idéalisme ( idée) , un essentialisme.
2Rare Caractère de l'amour platonique, chaste, idéal.

platonisme nom masculin Système de Platon et de ses disciples. (Le platonisme se prolongea jusqu'à la Renaissance comme système philosophique. C'est avec Kepler que son influence sur les doctrines scientifiques disparut complètement.) Attitude intellectuelle à l'égard de la question du fondement des mathématiques, qui se rapproche plus ou moins des vues exprimées par Platon (Frege, Gödel).

platonisme
n. m.
d1./d PHILO Doctrine de Platon et de ses disciples.
d2./d Caractère de l'amour platonique.

⇒PLATONISME, subst. masc.
A. —Philosophie de Platon et de ses disciples. Platonisme de Platon. Le platonisme se plaît à souligner l'indépendance radicale de l'âme, qui donne la vie, à l'égard du corps, qui la reçoit d'elle (GILSON, Espr. philos. médiév., 1931, p.178). Car le platonisme éternel, c'est la confiance de l'homme dans le pouvoir de la pensée, le «mythe» indispensable d'une Vérité éternelle à chercher par-delà les inexactitudes et les imperfections de toute science déjà atteinte (R. LENOBLE, Hist. de l'idée de nature, 1969, p.70):
1. Le platonisme inaugure (...) cette recherche attentive et forcenée d'un arrière-monde, d'un univers «méta-physique», plus vrai que ce monde-ci, «sensible à l'oeil de l'âme», qui donne consistance et raison à cette autre recherche, confuse, incertaine et héroïque de l'humanité, quêtant la vérité et la justice.
Fr. CHÂTELET, Platon, 1965, p.21.
[P. oppos. à aristotélisme] La diffusion du platonisme et sa substitution à l'aristotélisme sont, dans l'histoire de la pensée française au XVIe siècle, un des événements les plus considérables (DLF 16e). Pour le Platonisme, le Vrai seul est réel; à quoi Aristote opposera que seul le réel est vrai (Foi t.1 1968).
B. —Caractère du courant de philosophie issu de Platon et dont la pensée philosophique occidentale a retenu certains aspects majeurs. En dehors du platonisme entendu comme une réflexion par laquelle l'esprit recherche le principe absolu de son activité et le fondement des valeurs, peut-il y avoir encore une philosophie? (Encyclop. univ. t.13 1972, p.158). Pourquoi cette pérennité du platonisme, qui a résisté, repris, défiguré, magnifié, à tous les déferlements qui ont traversé la culture occidentale, de la prédication du Christ aux sentences utilitaristes de la civilisation industrielle? (Fr. CHÂTELET, Platon ds La Philos., t.1, 1979 [1972], p.19):
2. On aimerait réduire la différence, trop sensible, entre le platonisme [it. ds le texte] des commentateurs et le platonisme [id.] de Platon. Par sa fantaisie, son ironie, sa légèreté, sa merveilleuse désinvolture, Platon est platonicien au point de déconsidérer tous les platonismes.
M. DESCHOUX, Platon ou le jeu philos., Paris, 1980, p.8.
Platonisme des Pères. ,,Utilisation par les Pères de l'Église de certains points de contact entre platonisme et christianisme`` (Foi t.1 1968).
En compos. Néo-platonisme.
C. —1. Caractère de l'amour idéal vécu hors de toute sensualité; cet amour lui-même (v. platonique B 1). Puis Carlotta régna, un règne où l'on croit que Théo fut condamné au platonisme, étant de sa nature très maladroit avec les femmes un peu distinguées et ne se trouvant à l'aise qu'avec les femmes-servantes (GONCOURT, Journal, 1872, p.924). Je ne sais si ce que vous appelez l'amour du coeur, l'amour des âmes, si l'idéalisme sentimental, le platonisme enfin, peut exister sous ce ciel (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Marroca, 1882, p.785).
2. P. anal. Ce qui a un caractère platonique, ce qui est sans résultat pratique, sans efficacité (v. platonique C). Ce souhait est de pur platonisme (Ac. 1935).
REM. Platonicisme, subst. masc., synon. Macrobe nous a donné un morceau de théologie ancienne ou de platonicisme, qui renferme une véritable trinité, dont celle des chrétiens n'est que la copie (DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p.389).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1672 «philosophie de Platon» (MOLIÈRE, Femmes savantes, III, 2, vers 878); 2. av. 1803 «caractère idéal» (LAHARPE, Corresp. littér., t.8, p.370 ds POUGENS cité ds LITTRÉ: le platonisme de l'amour). Dér. de Platon; suff. -isme. Fréq. abs. littér.:102.

platonisme [platɔnism] n. m.
ÉTYM. 1672; de Platon.
1 Didact. Philosophie de Platon et de ses disciples. || Le platonisme est un idéalisme ( Idée), un essentialisme.Par ext. || Le platonisme de Plotin ( Néoplatonisme), d'un philosophe moderne ( Platonisant). || Philosophie idéaliste empreinte de platonisme.
1 Pour les abstractions, j'aime le platonisme.
Molière, les Femmes savantes, III, 2.
2 Il ne faudrait pas croire, toutefois, à un platonisme de M. Giraudoux. Ses formes ne sont pas au ciel intelligible, mais parmi nous (…)
Sartre, Situations I, p. 85.
2 Rare. Caractère de l'amour platonique, chaste, idéal… (→ Homosexualité, cit. 2).
3 Le platonisme a ses charmes. Il donne du prix à de petites choses, à des fleurs échangées, à des vers murmurés. Il fait trouver des plaisirs infinis dans un serrement de mains, dans un soupir, dans l'effleurement d'une robe étalée un peu plus qu'il ne faudrait.
A. Maurois, Vie de Byron, II, XIX.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Platonisme — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot « platonisme » peut désigner plusieurs courants : la doctrine de Platon lui même ; plus particulièrement la théorie des Formes …   Wikipédia en Français

  • platonisme — (pla to ni sm ) s. m. 1°   Système de Platon. •   De toutes les sectes qui sortirent de l école de Socrate, aucune n eut plus d éclat, ne fut aussi nombreuse, ne se soutint aussi longtemps que le platonisme, DIDER. Opin. des anc. philos.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PLATONISME — n. m. Système philosophique de Platon. Il se dit aussi du Caractère platonique. Ce souhait est de pur platonisme …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • PLATONISME — s. m. Système philosophique de Platon …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • platonisme — pla|to|nis|me Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • platonisme — pla|to|nis|me sb., n, r, rne (en filosofisk retning) …   Dansk ordbog

  • Platonisme —    см. Платонизм …   Философский словарь Спонвиля

  • Platonisme (doctrine épistémologique et philosophique) — Platonisme (doctrine philosophique) Pour les articles homonymes, voir Platonisme. Le platonisme est une théorie épistémologique et philosophique selon laquelle il existe en dehors de la réalité sensible un domaine où existent de manière… …   Wikipédia en Français

  • PLATONISME MÉDIÉVAL — La question du platonisme médiéval étant particulièrement complexe, il faut dire d’abord selon quels partis pris elle est ici traitée. En premier lieu on rangera sous le nom de «platonisme» toute doctrine, d’ensemble ou même de détail, qui se… …   Encyclopédie Universelle

  • Platonisme et antiaristotélisme —     Dans l’école de Robert Grosseteste, les augustiniens assimilaient ce qui, du péripatétisme arabe et juif, était le moins péripatéticien et le plus platonicien ; mais ils rejetaient spontanément l’aristotélisme authentique.     Avec des… …   Philosophie du Moyen Age